marcelle shawl

Lorsque j’ai commencé le tricot, j’ai été étonnée par le nombre de châle tricotés.
A l’époque, je ne portais pas de châle, juste des écharpes et des étoles. Et je me suis dit que, non, ce n’était pas pour moi.

Mais plus le temps passait et plus j’avais envie d’essayer. Ben oui, après tout, si autant de gens en porte et en tricote, c’est que ça doit être vachement plaisant à faire et à porter.

A la recherche du châle…

marcelle wrapTout a commencé un mardi. J’avais décidé de partir découvrir la nouvelle boutique Wools & Co à Bailleul dont j’avais tant entendu parler.
J’avais prévu d’acheter des écheveaux ou des pelotes sans même savoir quoi en faire.
C’est là que la gentille gérante s’est proposée pour m’aider à faire mon choix. Je n’avais aucune idée de projet ou de modèle mais j’ai sorti « je voudrais faire un châle en Holst Garn ».

Lorsque nous avons commencé à parler châle, je lui ai parlé du châle Mer Bleue proposé par… Drops Design (of course).
Et j’ai acheté tout ce qu’il fallait pour le faire. Je vous passe le passage choix des couleurs…
J’ai donc prévu 3 coloris de Holst Garn Coast : ivoire, jade et cerise.

Vraiment contente de mes achats, me voilà qui rentre, commence à imprimer et entreprendre mon fameux châle.
Je commence à regarder le diagramme auquel je ne comprends rien : 2 jeté, tricoter le 2e. Au 1er rang, je ne savais déjà plus déterminer quel était le jeté à lâcher et le jeté à tricoter.
Mer bleue, ce sera pour plus tard !

J’ai des pelotes mais plus de projet, aïe. Et pourtant, je veux le faire ce châle, j’en veux un moi aussi !
C’est là qu’entre en scène le merveilleux Ravelry et ses milliers de patrons. Je tombe sur un charmant patron gratuit : le Marcelle Wrap.

On recommence : impression, traduction. A ce propos, je fais partie de celles qui traduisent tout le modèle avant de tricoter. N’étant pas à l’aise avec les notions, je trouve cela plus simple que de traduire en tricotant.

Mon avis sur le patron du Marcelle Wrap

détail du marcelle wrapPas de difficultés particulières sur ce modèle : maille endroit, envers, jeté, double diminution par la maille centrale, mailles ensemble et ggt. Voilà les seules notions à connaître.

C’est très bien expliqué et ça monte tout seul. Pour preuve, j’ai tricoté ce châle en une semaine et demi. Imaginez, moi la tortue, une semaine et demi !

Je n’ai pas modifié le patron. Je l’ai tricoté tel quel en aiguilles 4.
J’ai doublé le fil (soit 2 pelotes, soit en utilisant ensemble l’intérieur et l’extérieur de la pelote).
La seule petite différence entre le modèle d’origine et le mien, c’est que j’ai utilisé 3 couleurs au lieu des 2 indiquées.

Quelques petites erreurs et notions à revoir

marcelle wrapCe châle a fait l’objet de quelques erreurs. Je me suis rendue compte au blocage que j’avais un jeté supplémentaire sur l’une des répétitions.
J’ai aussi décalé certaines répétitions en comptant mal mais cela ne se voit finalement pas trop.
Enfin, sur la dernière partie du diagramme il a commencé par me rester 5 mailles au lieu des 6 requises puis 4 jusqu’à la fin de l’ouvrage.

Une notion qu’il faudrait que je revois est celle des fils à rentrer. Avec ces jours et ces rangs tout fins, le travail n’est pas des plus invisibles !

Je n’ai pas su traduire le rabattage élastique des mailles. J’ai donc pris une explication française qui ne me semblait pas trop compliquée et je l’ai appliquée au modèle. Si cela vous intéresse, je vous laisse le lien du Rabattage Jeny’s Surprisingly Stretchy Bind-Off

Je suis cependant très satisfaite de ce châle. Il a l’air de vous avoir beaucoup plu sur les réseaux. Il a même été mis en favoris et commenté sur Ravelry, waouh, j’étais vraiment fière et flattée !

Une chose est sûre, ce ne sera pas mon dernier châle ! 😉

Et vous, vous l’avez tricoté ? Vous comptez le faire ?

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *